Bonjour

Je m'apelle Jepez-Mémo,

je suis la mascotte du Musée

et suis là pour vous guider !

Coordonnées

Espace Musée du Poids
10, hameau de Boulante

51210 Mécringes


Téléphone : 03 26 80 36 81

Mobile : 06 08 07 85 36

info@espacemuseedupoids.fr

Heures d'ouverture

Tous les jours, toute l'année,
uniquement sur rendez-vous.

Plan d'accès

Pour toute question, n'hésitez pas à nous contacter, nous sommes à votre entière disposition !

Le musée

Comment vous donner un aperçu du contenu de ce Musée insolite ?

Comment en quelques lignes vous informer et satisfaire votre curiosité ?

 

    L' Association du Musée du Poids a préféré vous faire « vivre » la visite que Georges Dart, cyclotouriste local a consigné dans son recueil de carnet de route.

Son appétit insatiable de découverte du patrimoine , de recherche de l'histoire, de notre histoire, est ici connu de tous . Son statut de cyclo-touriste n'est  pas usurpé.

Dans nos campagnes, il flaire et déniche les petits trésors cachés de nos villages, comme en témoigne ses carnets de route.

 

Nous le remercions bien sincèrement, de nous autoriser la reproduction de ce texte !

Carnet de route de Georges Dart cyclotouriste !

Espace Musée du Poids

 

Lors d' une balade à vélo, un panneau m'intrigue, m' interpelle et aiguise ma curiosité.

Ce dernier indique « Musée du Poids »

3 coups de pédales et me voici au hameau de Boulante, commune de Mécringes.

En arrivant, ce n'est pas le propriétaire Michel-Ange Michon qui m'accueille, c'est la mascotte du musée, une caricature de poids en forme de petit bonhomme, ( à moins que ce ne soit l'inverse ), affichée en vitrine du Musée. Dans une bulle la mascotte se présente ainsi: Je m'appelle Jepez-Mémo, je suis là pour vous guider !

Je remarque au passage les 2 poids de 10 kg qui calent les lourdes portes de l'ancienne grange abritant « L' Espace Musée » Un clin d’œil aux fonctions nouvelles des anciens poids. Effectivement, on en voit tous les jours au pied de son parasol, ou calant la porte du jardin. Au Musée du Poids, ce ne sont pas de ceux-là dont-il s'agit .

Bref, le mètre , pardon, le maître des lieux arrive, et d’emblée me précise ;

Il n'y a que 2 Musées 100% dédiés « poids et mesures »en France, et le 1er se trouve commune de La Talaudière 42350. Autant dire que l'on est plus complémentaires que concurrents.

Seulement 2 musées de poids c'est bien peu pour qui se souvient que le système métrique est français. Issu de la Révolution de 1789 il est adopté et utilisé dans le monde entier, sauf Les USA, La Birmanie et Le Libéria.

Malicieusement Mr Michon aime à préciser « dans le Monde entier et les environs limitrophes ». Une boutade qui fait sourire bien sûr ! Et de s'expliquer ;En effet ayant essuyé un cuisant échec lors de leur 1ere expédition vers Mars en 1995, la NASA  a quand à elle adopté le système métrique, ce qui lui a permis de réussir en 2007.

Le décor est planté, la visite vaut le détour, c'est évident !

Le Musée

C'est la surprise et l'étonnement devant toutes ses séries de poids, en granit du moyen-âge

les poids royaux ornés de fleurs de lys, les poids usuels de 1812, ceux là qui marqués en livres et en kg ont aidés à la vulgarisation des nouvelles unités de mesure. Mon guide m'explique qu'il n'a pas retrouvé les convertisseurs électroniques de l'époque , par contre sont alignés 2 séries d'une quinzaine de poids portant la conversion, double marquage, seul moyen d' informer un peuple majoritairement illettré à l' époque. De l'inattendu aussi avec ces poids de 1, 2 et 5 Myriag. qui vous laissent perplexes.

Ensuite viennent les poids métriques dans toute leur diversité jusqu'à la masse marquée, nom scientifique des poids aux normes européennes de 1965.

Une vitrine expose les tares commerciales, postales et monétaires inconnues du public

On en oublierait presque les 120 balances toutes plus originales voire inconnues les unes que les autres. Il y en a pour toutes les professions. Mon guide m'en explique l'origine

7 fois millénaire, et l'évolution du pesage, bien antérieur à l'invention de la monnaie.

Je fais la connaissance de Gilles Personne de Roberval, de Joseph Béranger et de Charles Testut ; Surprenant aussi la chaîne d'arpentage de 20 pieds (6,47 m), les setiers les bichets et les minots pour mesurer le grain ou la farine.

 

Je regarde ma montre, je viens de passer 1 h30 au Musée. Je n' ais pas vu le temps défiler.

Mr Michon est intarissable sur le sujet. Je sais déjà que je reviendrais,  j' ai certainement encore beaucoup à apprendre!

C'est le moment de mettre un mot sur le livre d'or. Un coup d’œil rapide en arrière.

Des messages de visiteurs des 4 coins de l'hexagone, si vous me permettez cet à peu près.

Les codes postaux en attestent. Également les messages de visiteurs Belges, Anglais et Allemands. Et puis il y a ce mot d' un couple de Malgaches du 08/07/2017. Mr Michon m'autorise a vous le livrer;

« Quel plaisir de rencontrer un passionné tel que vous, nous qui venons de Madagascar, où une mesure est une boîte de lait Nestlé sucré vide » Fin de citation.

C'est plutôt inattendu !!

 

Un peu d'histoire.

Jusqu'à la révolution, il avait plus de 2000 poids et mesures différents en France,

Des mesures portant le même nom, variant d'une ville à l'autre, d'un commerce à l'autre, voire d' une balance à l'autre, et indépendantes de la mesure de Paris,ou mesure Royale. Un casse tête chinois dont usaient et abusaient les fraudeurs.

Le système métrique.

Les marchands révolutionnaires réclament « l'harmonisation des poids et mesures dans tout le royaume ». Talleyrand, évêque d' Autun, député du clergé charge 2 savants, Jean-Baptiste Delambre et Pierre Méchain de déterminer une base de mesure universelle, la distance du pôle à l'équateur, comme référence et de préciser « dont le résultat doit appartenir un jour au monde entier » ( fin de citation )

Ainsi, le mètre est défini comme étant « la dix-millionième partie du quart de méridien terrestre » dont on décline le décimètre carré, puis le décimètre cube appelé également   litre, et c'est la masse d'un litre d'eau qui a servi à déterminer la masse du kilogramme.

Le système métrique universel et décimal est né le 18 germinal de l'an III de la république,

C'est certainement et de loin, l'une des plus belles pages de l'Histoire de France.

 

La visite :

Vous l'avez compris, la visite est commentée, d'où son intérêt culturel.

Michel-Ange Michon retrace l'histoire avec beaucoup de passion, et aussi d'humour tout en restant très concret , pédagogique et ludique. On ré-apprend, on découvre des pièces extrêmement rares qui donnent au Musée toute sa valeur historique, patrimoniale et scientifique.

Un Musée inédit !

Un Musée hors du commun !

Un Musée qu'il faut absolument voir !

                            Georges Dart cyclotouriste

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Espace musée du poids